octobre 2004


Un matin ordinaire, entendu à la sortie du métro, sur l’air des lampions :
« N’allez pas travailler, pre-nez vos RTT… ». Ouais, je vais faire ça.

Sale temps pour les « héros » de mon enfance/adolescence, aprés Superman, c’est John Peel qui nous a quitté. J’écoute sa dernière émission sur BBC1 ,pour laquelle Robert Smith jouait les DJ de luxe, il a bon goût Robert il écoute les Deftones, les Pixies, Joy Division, Nirvana, Placebo, Interpol ,Mogwaï….et Cure !!! Ca se passe ici.


Deus + Muse + des perruques à la jackson Five = Ghinzu, un groupe belge qui à la frite (oui je sais elle est facile).

Cet aprés-midi,aprés une réunion ou j'ai passé le plus clair de mon temps à regarder les avions par la fenêtre (c'est fou ce que l'on peut trouver pour s'occuper, je comprends mieux la relation vache-train maintenant), un pot était proposé et je me fais un devoir de ne pas louper ce genre d'évènements. C'est une question d'honneur.
Aprés la 8ème coupe de champagne, tu oublies que t'es au boulot. Tu commences à tutoyer les "grands chefs", à se moquer de ta supérieure hiérarchique parce qu'elle change de couleur avec l'alcool, à rire bêtement alors qu'on te demande trés sérieusement où tu en es dans ton boulot….
De l'art de se décridibiliser aux yeux de tous. Vivement que le beaujolais arrive.

Archive (prononcez Arkaïve) sors un live unplugged le 02 novembre et reprend "Girlfriend in a coma" des Smiths. J'adore ce groupe depuis leur 1er album "Londinium" jusqu'au dernier "Noise". Leur musique me touche au plus profond, c'est le seul groupe pour lequel je n'ai pas de mots pour décrire ce que je ressens à leur écoute. Question de sensibilité surement.
Le plus drôle c'est qu'apparement cette sensation est partagée par de nombreux fans du groupe pour ce que j'ai pu en constater les 4 fois où je les ai vu en concert. Leur musique ne se partage pas, c'est un plaisir égoïste, chacun vit les morçeaux à sa façon, on est bien, chacun pour soi.

Why the fuck why the fuck are you looking at me
Archive "Fuck U"

19h : je sors du boulot. En ce moment j'arrive tôt et je pars tard, je suis en train de payer les jours (semaines ?) passés à attendre le week-end depuis mon retour de vacances fin août.
Dans ces moments là, tu n'espères qu'une chose, que le métro va avoir pitié de toi comme presque tous les soirs et te ramener vite fait chez toi, mais justement ce soir là il en a décidé autrement.
19h05 : c'est le bordel. Un problême sur la ligne 1 à cette heure d'affluence, va falloir jouer des coudes.
19h07 : pas tant que ça finalement.
19h09 : ok j'ai rien dit, ça pousse de partout, tout le monde veut rentrer chez soi le + vite possible, les 5 stations restantes vont être bien longues…
19h39 : une éternité et 30 minutes plus tard, changement de métro mais pas d'ambiance, ce soir c'est collé-serré, moi qui ait horreur du zouk…
19h45 : l'espèce d'abruti à côté de moi qui me donne des coups de "baise-en-ville" depuis 5 minutes, manque de finir sur les rails quand une porte entre 2 wagons s'ouvre brusquement. J'ai été surpris, pas eu le temps de l'aider à embrasser les rails. Damned.
20h05 : je sors du métro, il a plu presque toute la journée, ça glisse. L'abruti de tout à l'heure se vautre lamentablement. Dire que je jubile serait faire injure à la vérité. Intérieurement je suis hilare, extérieurement on devine un sourire à la commissure de mes lèvres.
20h10 : je monte dans mon ascenseur 3 places, je suis seul, j'hésite à attendre que quelqu'un arrive, la promiscuité du métro me manque. Au bout d'une attente interminable de….2 secondes j'appuie sur le 7.

– Vu : "Shaun of the Dead" hier soir, un film de zombies comico-romantico-gore (si si ça existe), qui n'est pas une parodie de films existants (scary movies like) mais un film à part entière dont certaines scènes sont déjà devenues cultes pour le fan de films de zombies que je suis.

– Entendu : le nouvel album de Jimmy eat world "Futures" qui est dans la lignée des précédents donc trés bon.

– Acheté : une collection de balles pour Mina car je suis le lanceur officiel de balles de "sa seigneurie" ou "la garce" pour les intimes.

– Consulté : les blogs de Fred et Floyd (le sosie officiel de Peter Jackson jeune dans Bad Taste).

I always believed in futures
I hope for better
in November
….
Say hello to good times
trade up for the fast ride
we close our eyes while the nickel and dime
take the streets, completely

Jimmy eat world "Futures"


Shaun of the dead : l'humour anglais sauce zombie.

On appelle ça la loi des séries, celle qui fait que quand un appareil électrique tombe en panne, il entraîne dans sa chute certains de ces congénères, la solidarité des machines certainement. Cette fois-ci, l'odieux responsable de la mutinerie robotique, c'était l'aspirateur.
Et oui on aurait pas dit comme ça, c'était un aspirateur sans histoires, toujours prêt à rendre service, jamais un mot de travers et pourtant sous ces apparences trompeuses se cachait un ignoble consp-as-pirateur. Non content de cesser le travail le jour où je lui en intimais l'ordre, il a rallié à ses idées contestataires, un morçeau de choix en la personne de l'ordinateur. Le salaud il frappe là où ça fait mal.

Une centaine d'euros plus tard, l'instigateur du complot a été démembré pour l'exemple, son remplaçant est un modèle de docilité et l'ordinateur a une alimentation toute neuve.

Pendant ce temps là à Vera-Cruz il s'est passé quoi ? En vrac, des gens en retard ; enfin j'ai le chauffage ; j'ai reçu les Dividi commandés sur CDiscount (28 jours plus tard, Ca tourne à Manhattan et The thing) ; des gens trés en retard ; une trés bonne soirée rock ; plein le cul du taf ; 1ère dispute avec Mina et 1ère chambre à part (ou plutot cuisine à part en ce qui la concerne) et enfin des gens trés, trés, trés en retard !!!

Le prochain qui est en retard il finit comme l'aspirateur.

Du moins c’est ce que l’on veut nous faire croire mais bon on sait tous qu’il va revenir, hein que tu vas revenir Supounet ? Allez quoi, fais pas le con, promis je tirerai plus les moustaches de Mina pendant qu’elle dort…

Sinon Robert Smith est noir, par ici ou encore vers là bas.

Page suivante »