Aprés un crochet par chez moi pour recharger mon portable qui avait rendu l'âme dans l'aprés-midi, je fonce direction l'Elysée Montmartre pour le concert de Bloc Party et Interpol.
Sur le boulevard Rochechouart, je croise le guitariste d'Interpol qui s'éloigne de la salle, peut être pour acheter un kebab me dis-je. Une fois rentré, je m'aperçois que la moyenne d'âge tend à augmenter au fur et à mesure que l'heure avance.
Pour le reste c'est la "faune" habituelle : des vendeurs de places au black, des distributeurs de prospectus, des punks, des goths, un maillot de Manchester United, un T-shirt Pixies…

20h et des brouettes, Bloc party démarre le 1er de ses 8 morceaux. Je suis content de voir que le buzz autour du groupe ne cesse de croitre car pas mal de monde dans le public connait les singles et notamment "Banquet". Ils confirment sur sçène tout le bien que je pensais d'eux, à suivre le 14 février 2005 avec la sortie de leur album "Silent Alarm".

Aprés 1/2h d'attente, Interpol entre sur scène. Le début du set est un peu mou à mon goût, manque d'envie on dirait, mais tout cela est vite contrebalancé par l'arrivée de mes morceaux préférés, Narc puis Obstacle1 et Hands Away.
Oui mais voilà, alors que Hands away justement, venait de démarrer depuis 1 minute environ et qu'on arrivait à mon passage préféré, ils s'arrêtent subitement de jouer !!!
Incrédulité dans le public, personne ne comprend ce qui se passe, le chanteur remercie Bloc Party pour avoir assurer la 1ère partie, oui bon c bien gentil mais fo jouer mon morçeau là maintenant !!! Palabres sur la scène, puis le chanteur fait admirer son français pour nous dire que "Sam (le batteur) est trés malade, il vomit, il va vraiment pas bien, le concert est fini, on peut pas jouer sans lui". Là je me dis, c'est confirmé ils ont mangé des kebabs, ça ne fait aucun doute !!!

Une bonne partie du public (dont je fais partie) est interloqué, une petite partie siffle et d'autres plus nombreux applaudissent.La moitié du set est passé, je me dis qu'on sera pas remboursé et tout ça à cause d'un kebab (en fait simple supposition mais bon il faut bien un coupable). Le chanteur et le guitariste quittent la scène, et tout à coup, retournement de situation, Sam revient et nous dit qu'il va revenir pour finir le concert !!! Je le soupçonne d'avoir fait ça pour se faire acclamer, en tout cas il a bien réussi son coup le bougre.
Le set reprend mais je peux m'asseoir sur la fin de mon morçeau. Finalement ils vont jusqu'au bout, Sam et le chanteur tombent dans les bras l'un de l'autre à la fin du set, fiers du travail accompli. On voit que Sam en a "chier".
La question suivante est : vont ils revenir pour le rappel ? La réponse est oui, ils jouent 2 morceaux dont Untitled avant de s'éclipser définitivement.

Malgré cette péripétie, je suis assez satisfait par ce concert, notamment grâce à Bloc Party. Interpol repassera à Paris le 21 avril, au Zénith cette fois-ci.
J'espère qu'ils éviteront de manger des kébabs…

Publicités