Dimanche c'était cinéma au programme.
Le matin ce fut court et l'aprés-midi ce fut long. J'avais rdv à 11h au Grand Rex pour assister à la projection du court-métrage Strict-eternum, auquel Fred avait participé à la régie (si j'ai bien lu le générique). Le court a été diffusé 2 fois car le twist final donne envie de le revoir une seconde fois pour voir les petits détails qui vous ont échappé.
L'histoire m'a fait penser à un épisode de la 4ème dimension que j'avais adoré avec une maison de poupée et ses habitants…

L'aprés-midi ce fut du long avec "The Machinist". Je pourrais être en train d'écrire que j'ai vraiment aimé ce film, surtout l'ambiance proche d'un "Lost highway" mais malheureusement il ya eu les 10 dernières minutes qui sont venues gâcher le reste. L'ambiance du film et bien sûr la performance de Christian Bale amoingri de 28 kilos sont heureusement là pour compenser. C'est d'ailleurs un peu le même constat que j'avais fait aprés visionnage du précédent film de Brad Anderson, "Session 9". Pas désagréable mais un goût d'inachevé.

Ce soir en montant dans l'ascenseur, je suis alpagué par une voisine qui me demande de signer une pétition car il n'y a plus de chauffage. Ca tombe bien il fait pas trop froid en ce moment (sic).
A mon tour je voudrais soumettre une pétition à la vox populi. Cette pétition vise à libérer le coiffeur du chanteur d'Idlewild. La preuve en image et musique avec le nouveau single ici et un clip façon Nouvelle Vague.

Mullet head forever.

Publicités