février 2005


HellLASkyline
Constantine est loin d'être la bouse annoncée. Les fans du comics Hellblazer (dont le personnage de John Constantine est tiré) ne vont certainement pas être d'accord avec moi car l'esprit du comics est quelque peu bafoué (hollywoodisé dirons nous) mais j'ai bien aimé l'ambiance du film malgré une fin un peu ratée à mon goût.
Coonstantine ne sera pas la daube-adaptation comics de l'année (comme Daredevil en son temps), il laisse le champ libre à Elektra ou Fantastic Four, qu'on se le dise.

Publicités

3ème concert depuis le début du mois mais changement de lieu, direction le New Morning. Fred accepte de m'accompagner sur la bonne foi des extraits de clips qu'il a vu sur leur site, courageux de sa part. J'achète une place à la sauvette dans la file d'attente devant la salle, Fred me rejoins et s'inquiète un peu qu'il n'y ait plus de places en vente, je le comprends vu l'affluence. Finalement aprés que tous les possesseurs de billets soient entrés, il peut acheter sa place et me rejoindre. Je passe rapidement sur l'architecture de la salle plus proche d'une boîte de nuit que d'une salle de concert et sur l'abscence de 1ère partie.
21h, le set de M83 débute avec "In the cold I'm standing", dans lequel on entend une voix déclamer "something is coming now". Le voyage M83 peut commencer.
La quasi-totalité de leur dernier album "Before the dawn heal us" sera jouée et notamment, ô surprise, le trés cinématographique "Car chase terror" sans oublier quelques morceaux des 2 premiers albums. Fin du voyage.
Je sens Fred pas franchement emballé, pas toujours évident d'assister à un concert quand on ne connait ni l'artiste, ni les morceaux et d'autant plus quand il s'agit de groupes tel que M83 qui pratique une musique vraiment particulière, qui mérite une écoute attentive.
En ce qui me concerne pas déçu du voyage, je repars dés que possible.

Contrairement à LCD Soundsystem, Daft Punk is NOT playing at my house mais Gino was here et c'était bien. Compte rendu de son "séjour" en mi casa ici.

Une douzaine d'heures sup' depuis le début du mois, rien d'extraordinaire je sais mais d'habitude il me faut 3 mois pour en arriver là. Je suis lessivé nerveusement et physiquement, mon cerveau est disponible pour que TF1 et Patrick Le Lay le vende à Coca-Cola.
Ouais non faut pas charier, je vais plutôt mater la suite de la saison 3 d'Alias en DVD.

La nouvelle est tombée sur nos téléscripteurs, le 22 juin prochain, Trent Reznor and co alias Nine inch Nails seront au Zenith et ya pas moyen que je loupe ça…enfin j'espère. Alors que leur album "This teeth" n'est pas encore dans les bacs, petite rubrique souvenir avec le 10ème anniversaire du mythique "The Downward spiral" ici.
Si cette semaine de taf ne m'a pas mis sur les rotules (c'est mal partie), j'espère assister au concert de M83 au New morning vendredi soir. Je sais pas trop ce que ça va donner sur scène mais vu que le dernier album "Before the dawn heal us" est plus rock que les précédents, j'ai bon espoir. Pour les non-initiés, M83 c'était un duo de ptits frenchies (Antibes). J'utilise le passé car le duo s'est transformé en projet solo sauf sur scène où plusieurs musiciens se joignent au sieur Anthony Gonzalez. Pour donner un petit aperçu de ce qu'est M83, autant aller sur leur site, le bien nommé I love M83, plutôt bien foutu, avec notamment une radio qui ne laisse aucun doute sur les influences du groupe (Sonic Youth, My bloody valentine, Slowdive…).
Et dire qu'ils ont annulé leur passage en 1ère partie des Killers la semaine dernière, pffffff.

Moins d'une semaine aprés Ghinzu, retour à l'Elysée Montmartre pour assister au concert de The Killers. Seul point négatif à relever, un concert court voire trés court mais avec un seul album dans les cartons fallait pas s'attendre à beaucoup plus. Pour le reste, ce fut un trés bon moment, d'autant plus que leur musique est parmi ce qui se fait de plus dansant en ce moment.
La 1ère partie fut assurée par "Thirteen senses", une sorte d'ersatz de Keane et Coldplay, sous les yeux de la colonie anglaise qui avait envahie l'Elysée Montmartre.
Restau japonais avec Soso et Fred pour finir la soirée.

Ca mérite bien une e-card de Mr Brightside tout ça.

J'en avais vaguement entendu à l'époque où elle avait reçu une victoire de la musique pour son 1er album éponyme, on la comparait déjà à Björk… mais j'avais pas fait l'effort de vérifier par moi même. Et puis j'ai vu des extraits de "La marche de l'empereur" dans lesquels on pouvait entendre la musique composée par Emilie Simon. Je n'ai pas vu le film, pas que j'ai de quelconques griefs contre les manchots (inutile de m'envoyer un manchot kamikaze, jen 'ai assez avec les pigeons coupeurs-de-têtes) mais faire parler des acteurs sur des volatiles euh des superbes animaux, je vois pas l'intérêt, une voix-off ou des images + la superbe BO d'Emilie Simon aurait suffi à mon avis.
Je n'ai donc pas vu le film mais j'ai écouté et réécouté la BO, savant mélange d'électro, de violons, xylophone, bruits d'animaux et voix cristalline. Je comprends un petit peu mieux maintenant la comparaison que les médias s'étaient empressés de faire avec Björk, en tout cas pour ce qui est du bidouillage musical car vocalement c'est pas le même registre.
Coup de coeur musical du moment, en plus la banquise c'est de saison.

Manchot.


Photo 044, originally uploaded by edin2sun.

Quand :1er Février 2005
Ou :Elysée Montmartre
Qui : Babwin, moi et tous les autres

On s'attendait forcément à les voir arriver avec leurs perruques afro, la marque de fabrique maison, et c'est finalement affublé de masques de gorilles que Ghinzu est entré sur sçène. Surréaliste mais effet garanti.

Blow, morceau éponyme de l'album, pour débuter. Un peu plus tard, la folie gagne la salle sur le single "Do you read me", à tel point qu'une spectatrice jette un (son ?) string sur la sçène…récupéré par le guitariste qui s'en sert immédiatement comme cache-nez puis couvre-chef.
Surréaliste mais effet garanti².
Les rappels ressembleront plus à un beuf entre potes qu'à quelque chose de vraiment structuré mais le public est aux anges, nous aussi.

Please take me somewhere we can hide, somewhere we can dance the boogie
Please bring me something
Please give me something

Blow – Ghinzu.