Comme quoi avoir le meilleur dossier, le plus fort soutien populaire (chiffre du CIO à l’appui)…ne suffit pas si l’on s’est mis à dos une bonne partie des cadors de la politique mondiale depuis quelques temps. Plus qu’une victoire de Londres, cette attribution des JO apparait surtout comme une défaite de Paris, de la France et plus encore de la place de la France dans le concert mondial, là où tout se décide. D’aucuns diront que ce n’est que du sport, c’est vrai, mais les enjeux économiques, politiques…sont tellement importants que cela dépasse allègrement le cadre sportif. On nous fait sans doute payer en vrac notre prise de position contre la guerre en Irak, le rejet de la Constitution européenne…qui nous ont marginalisé sur le plan diplomatique. Et encore je vous épargne les essais nucléaires sinon on va croire que je fais une diatribe anti-Chirac.

En y regardant de plus prés il est dans tous les « bons coups » celui-là. Il a même fait fermer son blog.

Publicités