Séance de rattrapage de classiques cinématographique depuis le début de la semaine à base de films en noir et blanc, si si ça a existé un jour les djeun's. 2 films vu pour l'instant : un film de procés et un film qui s'appelle le procés mais qui n'est pas un film de procés, vous suivez ?
Le film de procés s'appelle "12 hommes en colère", de Sydney Lumet. C'est l'histoire de 12 jurés, 12 personnes comme vous et moi, qui doivent décider du sort de vie ou de mort d'un accusé. Tempête sous des cranes. Un trés bon classique, adapté d'un pièce de théatre.
Le 2nd film qui n'est pas un film de procés s'appelle pourtant "Le procés", d'Orson Welles. Le fait qu'il m'ait été présenté comme un chef d'oeuvre du cinéma, le fait que j'étais fatigué aprés une journée de boulot, n'ont évidemment pas joué en sa faveur. Je n'avais pas non plus lu le roman de Kafka dont il est adapté donc tout ça pour dire que je me suis fait chier. Comme le disait à tout bout de champ les pseudo-intellos qui se la racontait sur les bancs de la fac : "C'est kafkaien quoi, tu peux pas comprendre". Cette phrase prend tout son sens pour moi aujourd'hui.

Pour vivre avec mon temps j'ai aussi regardé un bon gros film d'horreur, "Creep" qui se passe dans le métro londonien et là j'en suis sur, ya pas de Kafka sous roche car le scénar est aussi épais que du papier à musique (c'est pas du Mozart non plus non). Malgré cela le film est bien angoissant, une sorte de "Masacre à la tronçonneuse" urbain pour l'ambiance un peu malsaine, un peu crade.