août 2005


Petit résumé parfois illustré de ma semaine de vacances :

Sadi : Vu un des blockbusters de l'été, "The Island" par Michael Bay et j'avoue que j'ai parfois pris du plaisir même si on est pas devant un chef d'oeuvre, Michael Bay oblige. L'ambiance futuriste trés dickienne ("Loterie Solaire"), le stylé épuré à la "THX 1138", la pub (ah non merde ça j'ai pas aimé)…

Gromanche : Il pleut.

Lendi : Vu le film sur le duo vache-a-lait de la presse people, j'ai nommé B.Pitt/A.Jolie "Mr and Mrs Smith". De l'action toutes les 2mn, des poses lascives des 2 sus-nommés, ça reste divertissant mais bien loin de"La guerre des Rose".

Mordi : 2 films au programme, "Land of the Dead" tout d'abord puis "H2G2, le guide du routard galactique". En bon fan de film de zombies, j'attendais avec impatience ce 4ème opus par Romero et puis….patatras, c'est le drame !!! Déçu je suis !! La conscience zombie n'a pas marché sur moi, j'avais l'impression de regarder une série Z produite par M6.
Heureusement "H2G2" a été assez fidèle a ce que j'attendais c'est à dire au bouquin dont il est une assez bonne adaptation. Bref si on aime l'humour décalé on se marre….ou pas.

Credi : Arrivée de Gino dans l'aprés-midi, binouzes en terrasse, magasins de comics puis repas et franche rigolade dans une créperie avec Berangere, Gino, Katia,Yansou et leur future petite-fille qui répond au doux prénom de….

Joudi : Départ de chez moi vers 13h avec Gino et Laurence, sous le soleil. Arrivée à 14h au parc de St Cloud, le site de Rock en Seine, où nous attendent Fred, Floyd, Cecile, Vlad et Jim. Apres 3/4h de file d'attente toujours sous le soleil, on accède au site, pile-poil pour le début du set de The Subways qui débute par le tubesque "With you". Rien que pour eux je regrette déjà pas d'être venu, et même la pluie, que dis-je, le déluge qui s'abat sur nos têtes à la fin de leur set, n'y changera quelque chose. Dommage qu'ils ne soient pas passé devant une assistance plus fournie.
Ensuite un petit tour devant Stuck in the sound (bof bof) et puis s'en va afin de voir Athlete que j'avais bien aimé en 1ère partie de Travis…mais là patatras, c'est le drame. C'est mou, un peu chiant, bref ça nous gave, pourtant ça passe pas mal sur cd, tant pis. Là on retrouve la bande à Babwin, on fait l'impasse sur les cacas volants (Flying Pooh) pour se préparer à voir les canadiens de The Arcade Fire, que l'on attend presque aussi impatiement que les Pixies, c'est dire !
Arcade Fire1
Arcade Fire2
Que dire ? C'était grand, c'était beau, ça sentait bon le chêvre chaud et le sirop d'érable. A voir absolument.

Jérôme nous rejoint avant le show des Queens of the Stone Age. Gros son. On est passé de la poésie des canadiens à la rudesse du fin fond des Etats-Unis, les rednecks sont de sortie mais l'ambiance festival leur sied à merveille.
La soirée se termine avec les Pixies que tout le monde ou presque attend. Kim Deal a une nouvelle coupe de cheveux qui doit en rendre certains moins amoureux… et a pris du poids depuis l'an dernier mais pas à Franck Black !!!!
Pixies1
Pixies2
Pixies3
Le set démarre et se termine avec Wave of mutilation, on a eu droit à Alec Eiffel et une vingtaine d'autres tubes. Globalement mieux qu'au Parc des Princes l'an dernier mais en dessous du Zenith (émotion de la 1ère fois oblige).

Dredi : Aprés un restau qui nous remet d'aplomb, on arrive sur le site vers 15h30 pour la fin d'Asyl (beurk). Puis c'est au tour du show Alyson Goldfrapp.
Goldfrapp
goldfrapp7
Danseuses en petite tenue, à têtes de loups-garous ou de chevals, basse lancinate, nappe de synthés, bref il ne fallait pas manquer ça.
Ensuite ce devait être au tour des Babyshambles de Pete Doherty, celui dont toute la presse rock se délecte de ses frasques quasi-quotidiennes. Une rumeur faisait état d'une possible annulation, chose trés courante chez ledit personnage. Un membre de l'organisation s'approcha du micro pour annoncer….l'inversion des scènes et concerts entre les Babyshmbles et The Departure qui devaient passer juste aprés sur la scène plus petite d'à côté. Ca tombe bien j'aime beaucoup les Departure. Le chanteur en entrant sur scène présenta son groupe comme les Babyshambles et n'arrêta pas de se payer la tête de Peter Doherty (nouvelle tête de turc du rock british aprés Liam Gallacher ?).
Malgré mes réticences, je décidai d'aller jeter un coup à d'oeil à ces "fameux" Babyshambles, un des buzz actuels de la presse rock et comment dire, je n'ai pas été déçu. Premièrement il y avait beaucoup de monde qui voulait les voir, deuxièmement ils sont arrivés avec 1/4h de retard alors que tout le monde était à l'heure (rebelle style) et troisièmement….c'était de la bouillie infâme !!! Pete Doherty était pété comme un coing pour changer, il chantait faux comme une vache espagnole et les musiciens, hmm je sais pas si on peut appeler ça de la musique finalement. Circulez ya rien à voir.
Aprés cet ersatz de musique, on se pose devant Feist et sa voix angélique afin de se laver les oreilles. Vraiment pas mal du tout, atypique dans ce genre de festival, mais l'heure tourne et il est temps de rejoindre la grande scène pour voir Dave Grohl et sa bande. Les Foo Fighters ont assuré, Dave Grohl a roté, craché, les djeuns ont slamé, on a aimé.
Le festival s'achevait avec Franz Ferdinand, que l'on aime ou pas on peut dire que les Ecossais ont mis le feu, aidé par leurs singles entrainant repris à tue tête.

Ca tourne en boucle ici et peut être bientôt chez vous :

* Mr Beach Boys + Mme Built to Spill =
Alfie "Your own religion"

* Mr The Kinks + Mme Blur =
Kaiser Chiefs "I predict a riot"
Kaiser Chiefs "Everiday I love you less and less"

* Mr Duran Duran + Mme Interpol =
The Departure "All mapped out"
The Departure "Just like TV"

* Mr Nirvana + Mme Ash =
Nine Black Alps "Unsatisfied"

* Mr Stooges + Mme VonBondies =
The Subways "Rock & roll queen"
The Subways "Oh Yeah"

* Mr Joy Division + Mme Doves =
Editors "Blood"
Editors "Bullets"