Fatigué, il se couche une heure plus tôt que d'habitude. Il ne met pas longtemps à trouver le sommeil malgré le bruit fait par le chat en train de jouer dans le salon. Il s'endort. Le temps s'arrête.

Pour la première fois depuis longtemps il est réveillé 1/2h plus tôt que l'horaire habituel, ce qui n'est pas le cas du chat, affalé de tout son long sur le lit. Aprés quelques minutes d'hésitation, il décide de se lever. Il n'allume pas la lumière et manque de trébucher sur le chat dont l'estomac crie subitement famine. Il regarde par la fenêtre de la cuisine, la ville est calme. Petit à petit, les fenêtres des immeubles vont s'illuminer une par une mais pour l'instant il n'y a que la sienne qui fasse des heures sup'. Un café vite avalé, il file à la douche, se prenant une fois de plus les pieds dans le chat qui a dévoré ses croquettes en moins de 2. Il tire le rideau de douche, fait couler l'eau, froide au 1er abord puis se réchauffant petit à petit. Il s'assoit sur le rebord du bac de douche, l'eau ruisselant sur lui. Il est bien. La scène lui rappelle le mauvais film d'hier soir ou un homme médite assis sous une cascade. Il sourit. Le temps s'arrête.

Il repense à ces 6 derniers mois pendant lesquels il a eu l'impression de vivre une vie en accéléré, de ne rien controler. Cette sensation tout d'abord enivrante s'avère maintenant dure à supporter. Les bruits de l'immeuble qui commence petit à petit à s'éveiller le sortent de sa torpeur, il se lève et finit de prendre sa douche, normalement. En sortant de la salle de bains, il jette de nouveau un coup d'oeil par la fenêtre. La nuit commence à laisser place aux 1ers rayons du soleil, le ciel se pare de rouge. Le chat se frotte à ses jambes en ronronnant. Le temps s'arrête.

Shine a light