février 2006


Une petite fournée de clips bien British, ça faisait longtemps :

* Arctic MonkeysWhen the sun goes down

* The KooksNaive

* PlaceboSong to say goodbye

* The RiflesRepeated offender

et pour finir sur le site des Inrocks on peut voir l'émission B.side consacré à la prestation des Kaiser Chiefs au festival des Inrocks dont j'avais parlé ici. I predict a riot-gig.
A voir absolument !!!!!

Il est des films qui de temps en temps viennent nous rappeller que le cinéma est aussi un Art, au même titre que la musique, la poésie…Il est des films qui auraient leur place dans un musée au même titre que les peintures, les sculptures…
Le Nouveau Monde de Terrence Mallick est un de ces films. Pourtant, pourtant, le Nouveau monde est un film lent, contemplatif, avare de dialogues, dans lequel Mallick se permet des plans assez longs sur un arbre, des nuages, un oiseau… mais c'est justement en ça que le Nouveau monde est plus qu'un film de cinéma mais un objet d'art. Terrence Mallick laisse parler les images plutôt que ses acteurs, la musique plutot que les bruitages. Sa mise en scène et son montage sont une fois de plus à couper le souffle. C'est sûr ce genre de films ne plaira pas à tout le monde, d'ailleurs des gens sont partis pendant la séance à laquelle j'ai assisté mais merci Mr Mallick de penser aux autres, à ceux qui sont restés.
Si vous voulez voir un film lyrique, une symphonie des images à défaut des mots, le Nouveau monde est fait pour vous.

La St Valentin, c’est Chewi qui en parle le mieux.

Le festival du film indépendant américain de Sundance (présidé par Robert Redford depuis 1985) a rendu son verdict il y a peu pour l’édition 2006. Sans préjuger de la valeur de cette édition, on peut à l’avance se frotter les mains quand on regarde le palmarés des éditions précédentes.
En 1989, Steven Soderbergh est récompensé pour « Sexe, mensonges et vidéos ». Le succés du film en salles (une première pour un film indépendant) propulse le festival au rang de grande mecque du cinéma US et attire du coup les visiteurs et les majors Hollywoodiennes. La vocation première de ce festival et de l’organisme qui le gère (le Sundance Institut) est de servir de tremplin à des réalisateurs dont c’est souvent le 1er film. Les frères Coen (Blood Simple), Quentin Tarantino (Reservoir Dogs), Kevin Smith (Clerks), Christopher Nolan (Memento) sont quelques exemples de réalisateurs ayant été récompensés par le festival par le passé. Plus récemment on pourrait également citer Le projet Blair Witch, Hedwig and the angry inch, Dig! , Super size me, American Splendor, Napoleon Dynamite…


thedevilandposter
« This is the story of talented and tormented Daniel Johnston, a manic-depressive genius singer, songwriter, artist, revealed in this portrait of madness, creativity and love ».

En 2005, dans la catégorie documentaire, a été récompensé « The Devil and Daniel Johnston » dont le trailer se trouve ici. Aprés les succés de « American Splendor » ou « Napoleon Dynamite » à Sundance, voici un autre anti-héros récompensé. Plutôt que de faire une biographie succinte du personnage qui passerait à côté de nombreux aspects de sa personnalité je renvoie ceux qui sont intéressés au dossier trés fourni que lui a consacré le magazine Chronic’art sur son site web.

Dans une autre catégorie et pas récompensé à Sundance, Bollywood se lance dans le remake de films de Hollywood, dans son style comment dire…trés caractéristique. Voici donc quelques extraits de « Fight Club » à la sauce tandori :
Extrait 1 (bon là on se dit ça a pas l’air terrible mais soit)
Extrait 2 et Extrait 3 (là on se dit ils se sont trompés de bobine c’est plus le même film, mais si !!!)

Bon allez un petit dernier pour la route :
Extrait 4.

1. Film pour la route : Lost Highway/Mad Max.
2. Film pour chialer dans sa bière : Au nom du père/Rox et Rouky.
3. Film de coquinou : Sex Crimes.
4. Film hommage à un défunt : Mar Adentro.
5. Film pour déclencher une baston : Fight club.
6. Film décadent : Requiem for a dream/Orange Mécanique.
7. Film sexy : Femme Fatale (sexy mais une daube).
8. Film propice à la percussion sur bouteille de Kro : j'évite ce genre de films, c'est un principe.
9. Film berceuse : Une histoire vraie (jamais pu voir la fin).
10. Film qui vous rappelle votre enfance : Alamo ou autres westerns que l'on voyait dans "La dernière séance".
11. Film que vous admettez aimer (presque) honteusement : Pair et impair (Bud Spencer/Terrence Hill)
12. Film que vous auriez aimé réaliser : Le bon, la brute et le truand.
13. Film nostalgique : Goodbye Lenin.
14. Film pour faire danser : Blues Brothers.
15. Film pour quand on tombe amoureux : Quand Harry rencontre Sally.
16. Film que ça fait mal parce qu’il/elle est parti(e) : Eternal sunshine of the spotless mind/Solaris.
17. Film pour un dimanche matin pluvieux : Le Grand sommeil.
18. Film que vous détestez par-dessus tout : Yamakasi et autres bouses de chez Europa.
19. Film pour se réveiller le matin : Un jour sans fin.
20. Film pour faire chier le monde : 2001 l'odyssée de l'espace.
21. Film pour réfléchir : Le cauchemar de Darwin.
22. Film motivé : Bloody Sunday.
23. Film qui le fait grave dans une chanson : Sabotage des Beastie Boys.
24. Film où on ne se fait pas chier à retenir l’histoire : Atlantis.
25. Film pendant l’acte : Yamakasi et autres bouses de chez Europa.
26. Film à regarder avant mon enterrement : Le retour des morts-vivants 1-2-3.