Hier soir 8ème édition des Inrocks Indie Club, sorte de mini-festival itinérant qui voit défiler quelques uns des groupes en devenir de la scène rock indé. J'avais noté la date dans mon agenda car cette édition prévoyait de voir se succéder The Open dont j'avais bien aimé le 1er album (et beaucoup moins le dernier) mais surtout les Suédois de Shout Out Louds dont j'avais linké quelques vidéos ici.

Je fais en sorte d'arriver à la Maroquinerie aprés la prestation du 1er groupe, les français de Rock'n Roll que j'ai déjà vu il y a peu (1ère partie de We are scientists) dans le même lieu et qui ne m'avait pas franchement emballé. Lorsque The Open entrent en scène, la Maroquinerie sonne le creux. Au vu de leur prestation hier soir et surtout de la qualité de leurs nouveaux morceaux je comprends qu'ils fassent pas rêver les foules.

The open 1

Un set d'une grosse demi-heure plus tard, la salle s'est bien remplie, visiblement on est tous venu pour la même chose.

J'ai découvert les Shout out louds un peu voire beaucoup par hasard. Un petit malin avait glissé leur 1er album "Howl Howl Gaff Gaff" dans un fichier contenant un autre album (dont j'ai oublié le nom). J'ai pensé que le gars avait mis une pauvre démo mal enregistrée du groupe de ses potes jouant dans le garage des parents…mais finalement non, c'était vachement bien, même mieux que l'autre groupe dont je n'ai pas retrouvé le nom. Peut être y avait-il d'autres "contaminés" dans le public hier soir, si c'est le cas ils étaient heureux d'avoir chopé ce virus. Une grosse heure de concert, quelques inédits, des sourires, des têtes qui bougent, un vrai plaisir de jouer… et quelques photos.

Shout out louds 1

Shout out louds 6 Shout out louds 3Shout out louds 4 Shout out louds 5

Proches de groupes comme Clap you hands… ou The Spinto Band au niveau du son, les Shout out louds ne bénéficient pas (encore) du même rayonnement médiatique. Nul doute qu'avec des morceaux comme "Please please please", "Very loud" ou encore "The Comeback", ils ne resteront pas longtemps dans l'ombre. L'épidémie est en marche.

Publicités