Ca y est c'est parti, le monde est complètement foot  pendant 1 mois, les allergiques au ballon rond vont avoir beaucoup de mal à y échapper. TF1, Canal+, Eurosport et même M6, la chaîne qui se vantait en 2002 d'avoir 0% de foot dans ses programmes, assurent la couverture médiatique télé.

Je ne parle généralement pas de foot ici mais je vais faire une exception durant la coupe du monde. Pas question cela dit de faire un truc sérieux, des analyses technico-tactiques ou je ne sais quoi mais putôt un regard décalé sur l'évènement.

Mon 1er souvenir télévisuel remonte à 1982, la coupe du monde en Espagne aussi appelée Mundial. A cette occasion j'ai également eu mon 1er album Panini, vous savez les stickers avec les têtes des joueurs dessus. A l'époque le foot n'était pas aussi populaire et médiatique qu'à l'heure actuelle et les joueurs n'étaient pas des stars que l'on voyait dans des défilés de mode ou les magazines people aux bras de mannequins. Je me souviens qu'il y en avait certains qui étaient même limite flippants pour le petit garçon de 7-8 ans que j'étais. Les Allemands notamment ressemblaient à une gallerie de serial killer, la 1/2 finale de Seville nous a prouvé que ce n'était pas qu'une coïncidence. Schumacher, Breitner, Hrubesch (surnommé le monstre) étaient les plus "beaux" spécimens.

Ces images étaient aussi l'occasion de voir les modes concernant la coiffure dans les pays concernés. C'est donc là que j'ai découvert la célèbre coupe mullet : court devant et sur les cotés, une brosse ou court sur le dessus et long derriere !!! Les pays d'Europe de l'Est étaient de grands pourvoyeurs de "mullets", notamment l'ex-Tchecoslovaquie. Les Polonais faisaient plutot le choix de la moustache (Lech Walesa style) et les Bulgares…les Bulgares…le mieux est de laisser parler une photo de Trifon Ivanov (éloignez les enfants d'abord):

Les images Panini sont parfois cruelles et certains considérés plus ou moins comme des playboys il y a peu seraient surement heureux de les voir disparaitre. Emmanuel Petit par exemple dans un trés bel exercice de mullet-head :

Par contre pour certains on avait l'embarras du choix et on attendait avec impatience la nouvelle collection pour voir quelle tête il allait nous faire ce coup-ci. C'était le cas du néelandais Michael Reiziger :

Finalement avoir l'image de Platini, Maradona ou autres stars mondiales, devenait moins intéressant qu'avoir les "freaks" de la compétition et se constituer sa "Ugly Team" qui effraierait tout le monde rien qu'en entrant sur le terrain.

C'est ce qu'on fait les gars de Ugly footballers qui proposent de nombreux portraits de footballeurs (surtout anglais) d'une autre époque.

Les paris sont ouverts pour la Ugly Team 2006, quelque chose me dit qu'un français risque de s'y retouver en bonne position.

Publicités