Sous ce titre belliqueux se cache en fait la mini-tournée parisienne de Massive Attack qui a choisit de se produire 3 soirs de suite dans 3 salles différentes. Les hostilités démarraient ce soir à l’Olympia avant de se poursuivre à la Cigale demain puis au Bataclan mercredi.

Par rapport à la tournée précédente, le gros point positif est la réconcilition des 2 membres emblématiques du groupes, 3D Del Naja et Daddy G. Le set débute avec l’inédit « False Flags » présent sur leur 1er best-of « Collected » sorti cette année. Le final en apocalypse déclenche un tonnerre d’applaudissements que l’arrivée sur scène de Daddy G ne fait qu’accentuer. Les 2 nouveaux meilleurs amis du monde interprètent « Risingson« , leur complicité vocale faisant merveille. Ce sera également le cas plus tard sur les excellents « Karmacoma » et « Mezzanine » . Entre temps le géant Daddy G a laissé la place à la liliputienne à la voix d’or, l’ex chanteuse des Cocteau Twins Liz Fraser pour « Black Milk« . Quel bonheur d’entendre la sublime voix d’Elisabeth Fraser sur les compositions de l’album « Mezzanine »  et notamment « Teardrop » car sans faire injure à sa remplaçante sur la précédente tournée, la voix de Liz est inimitable. Le vénérable Horace Andy, toujours fidèle au poste sur « Angel » ne laisse pas retomber le soufflet d’un concert qui prend de plus en plus d’ampleur. « Butterfly Caught » et sa rythmique puissante fait trembler le sol et les murs de l’Olympia et me rappelle le mauvais souvenir de la précédente tournée ou j’avais dû m’exiler au fond du Zenith à cause des basses trop puissantes. Cette fois ci le son est supportable et Del Naja nous gratifie de sa danse trés personnelle qui s’apparente à un boxeur sur un ring (Thom Yorke-style). Debra Miller est également présente pour interpréter les morceaux de « Blue Lines » et notamment « Safe from Harm » qui clôt la 1ère partie du set.

Les rappels seront de la même veine avec successivement un « Inertia Creeps » surpuissant, « Unfinished sympathy » qui donne des frissons lorsque Debbie Miller pousse le son de sa voix. « Group Four » interprété par 3D Del Naja et Liz Fraser cloture le concert de manière ahurissante dans un final apocalyptique de longue durée.

La semaine s’était terminée par le concert de Radiohead à Rock en Seine et débute par Massive Atack à l’Olympia, loin d’être blasé j’en veux encore des semaines comme ça.