Dimanche : Départ avec 2h de retard de Roissy pour Milan, attente courte puis départ pour Buenos Aires. 11212 km et 14h d’avion plus tard, arrivée sur le sol argentin un peu vaseux.

Lundi :Il est 6h30 du matin et on se met à la recherche d’un taxi pour nous amener à la gare routière. Le chauffeur est moitié français et en profite pour nous arnaquer. En attendant le bus pour Puerto Iguazu, on se ballade dans le quartier chic de Recolleta. On y voit notamment une profession qui n’existe pas chez nous : promeneur de chiens. Cela consiste à promener une demi-dizaine de perros en laisse et apparement ça fait fureur là-bas. On rejoint ensuite la gare routière pour les 17h de bus et les 1786 km de trajet.

Mardi : On arrive un peu plus tôt que prévu, trouvons un hotel dans la foulée, prenons une douche bienfaitrice et direction les fabuleuses chutes d’Iguazu côté argentin. Malgré la sècheresse intense qui sévit depuis quelques mois et réduit le débit, le spectacle est grandiose avec en point d’orgue la Garganta del Diablo ( la Gorge du Diable) où se déversent des milliers de litres d’eau. La ballade dans le parc est sympa, on voit de nombreux animaux (coatis, crocodiles, toucans, fourmis géantes et pleins d’oiseaux colorés). Un petit train nous ramène à l’entrée sur la musique d’Ennio Morricone (Mission).

Mercredi : Debout à 7h pour prendre le bus direction Brasil et la ville de Foz do Iguazu. Ici les chutes sont encore plus impressionantes car on a une vue d’ensemble et grâce aux litres d’eau qui sont tombés cette nuit, le débit est plus important. Nous mitraillons sans arrêt. Au rayon anecdote, le poissard du jour s’appelle Erwan. Des oiseaux ont ruiné sa casquette avec leurs excréments et un coati lui a piqué ses frites pendant qu’on mangeait !!! L’après-midi on se dirige vers le barrage d’Itaïpu, le plus grand barrage du monde, sur le Río Parana, entre Brésil et Paraguay. La devise figurant sur le drapeau brésilien (Ordem e Progresso : Ordre et Progrès) illustre bien cette super-structure dont les brésiliens sont trés fiers. La preuve, la visite est gratuite. Retour en Argentine afin de se préparer aux 26h de bus pour la ville de Salta dans le Nord Ouest du pays.