Imaginez que l’hilarant « The Office » rencontre le terrifiant « Delivrance« . Cela ne donnerait ni The Offrance, ni Delivrice mais Severance. Le cinéma d’horreur Britannique fait encore des siennes et prouve aprés Shaun of the Dead, The Descent, Creep…que les américains n’ont plus le monopole du cinéma de genre. Quand s’y ajoute en plus une touche d’humour dont ils ont le secret, on ne peut qu’en redemander.