Ceux qui me lisent depuis longtemps se souviennent peut être de quelque posts vantant les mérites de la scène indé Canadienne. Je parlais à l’époque de The Arcade Fire, Wolf Parade, Metric, New Pornographers, Stars, Broken Social Scene, The Organ…Depuis j’ai découvert Islands, Swan Lake, Tokyo Police Club, You Say Party! We Say Die! ou Sunset Rubdown (merci Cécile). Les bons groupes semblent pousser comme des champignons à Montréal, Toronto ou Vancouver. J’envie Eric et Bruno, expatriés là-bas depuis quelques mois, de pouvoir être au contact de cette prolifique et créative scène locale. Pendant ce temps à Paris, les Brast, Naast et autres ersatz de groupes des 60’s-70’s nous servent un énième revival du rock à grand-papa, soutenus par Manoeuvre et les réacs de Rock&Folk.

Le Canada est donc une pépinière de talents et l’on attend avec impatience les nouveaux albums prévus pour 2007 de ses plus belles plantes (The Arcade Fire et Wolf Parade notamment). En attendant je m’intéresserai à quelques graines locales qui ne demandent qu’à germer jusqu’à nos oreilles averties.

 

Les premiers d’entre eux (en photo ci-dessus) se nomment THE GHOST IS DANCING. Ils viennent tout juste de trouver un label (Sonic Unyon Records) et d’enregistrer leur 1er EP. A l’image des Broken Social Scene la composition du groupe varie de 6 à 8 personnes avec une forte colonie de cuivres. Je suis littéralement tombé sous le charme de leur titre Organ, véritable hymne de pop onirique et fantaisiste comme nos amis Canadiens en ont le secret.

[Mp3] The Ghost Is Dancing – Organ

[Mp3] The Ghost Is Dancing – To French Ave.

Publicités