J’allais avoir 20 ans, eux pas tout à fait, je me gavais de Pixies, Smiths, Joy Division, New Order, Cure…C’était l’année 1994 et les Catchers faisaient leur apparition.

Quatuor Irlandais composé notamment de Dale Grundle et Alice Lemon, les Catchers sont apparus dans ma vie grâce à Bernard Lenoir et à Gino. Le premier les a diffusé dans sa célèbre émission et le second a acheté leur 1er EP (« Shifting »). Je suis tout de suite tombé amoureux des mélodies et de l’enchevêtrement des voix de Dale et Alice. Leur premier album « Mute » reprend une grande partie des titres de l’EP (hormis Christina et Summer is nearly over) et délivre de nouvelles pépites pop (Song for autumn, Sleepyhead…).

Nous sommes en janvier 1995 devant le Dorémi à Bordeaux, Momo et Magalie ont oublié leurs places dans leur chambre U et doivent retourner les chercher…Nous sommes presque au 1er rang pour voir les Catchers se produire ce soir là en 1ère partie d’Edwyn  » A girl like you » Collins. Avant les postillons d’Edwyn, ce sont les pop songs tantôt acoustiques, tantôt électriques que l’on prend dans les mirettes. On est en 1995 et les Catchers font de la pop avec un grand P.

Il faut attendre 4 ans pour voir Dale et Alice donner une suite à leur 1er opus. « Stooping to fit » voit donc le jour au Cocteau Twins studio en 1998. Un nouveau guitariste a rejoint le groupe, les arrangements (cuivres,cordes) sont plus nombreux, les morceaux plus pêchus mais l’émotion transpire toujours autant. Les pépites se nomment cette fois-ci Call her name, Ribbons ou Aqualapping. On est en 1998, la France n’a pas encore succombé à « I will survive » que les Catchers rejoignent les groupes susnommés dans mon panthéon de la musique.

On est en 2007 et les Catchers ne sont plus.  La lassitude et la rupture entre Dale et Alice a eu raison du groupe peu aprés la sortie de « Stooping to fit ».  Leurs cds tournant fréquemment sur ma platine je suis allé par curiosité sur leur page Myspace il y a quelques mois et j’ai par hasard retrouvé la trace de Dale Grundle. Il écrit toujours de superbes chansons pop au sein de son nouveau groupe, le bien nommé The Sleeping Years (les 1ers mots de Beauty#3, 1er titre de « Mute »). Les années de sommeil et de silence qui ont ponctué la fin des Catchers semblent arriver à leur fin puisque Dale propose quelques titres sur sa page Myspace, un EP est en cours d’écriture et enfin il sera présent les 17 et 18 Mars à Paris (Divan du monde et Pop In) pour 2 concerts gratuits.

On sera le 17 mars 2007 et je vais avoir 20 ans de nouveau…

[Mp3] The Catchers – Sleepyhead (demo)

[Mp3] The Catchers – Half Awake (BBC1 Session)

[Mp3] The Catchers – Apathy (Acoustique)

Publicités