En ce moment au musée Maillol se tient une expo sur le photographe américain Usher (Arthur) Fellig, communément appelé Weegee. C’est la 1ère fois que ses photos sont exposés en France. Il fut l’un de 1ers à mesurer la portée du fait divers, traduisant au travers de son objectif la force tragique mais surtout visuelle des drames, des incendies ou des accidents. Toutes les nuits il arpente les rues de New-York dans son automobile transformé en laboratoire photo. Il arrive bien souvent le premier sur les lieux des crimes grâce à une radio piratant les ondes courtes de la police. Ses photos de gangsters morts en pleine rue, face contre terre, les yeux dans le vide ont largement influencé les films noirs hollywoodiens.

Elevé dans le Lower East Side, un des quartiers les plus pauvres de la grosse Pomme, il se fait le témoin de la pauvreté et de son cortège de malheurs. L’enfance, le monde de la rue, les marginaux et laissés pour compte ou encore le sommeil (qui ressemble étrangement à la mort) sont parmi ses thèmes privilégiès. Il fut également un des premiers à condamner la ségrégation raciale subie par les noirs en Amérique dans les années 40. On est bien loin du rêve américain.

Une expo à ne pas manquer si comme moi vous restez dans la capitale tout l’été. Prévoir d’arriver tôt malgré tout car le bouche à oreille fonctionne bien.