Deuxième journée dans la cité corsaire qui fut beaucoup moins arrosée en ce qui concerne le ciel, pour nos estomacs ce fut une autre histoire…

L’évènement de la soirée était le retour des Smashing Pumpkins de Billy Corgan, les t-shirts « Zero » étaient pour l’occasion de sortie. Avant cela la journée avait vu le concert de Sebastien Schuller initialement prévu sur la plage déplacé au Palais du Grand Large. Nos obligations « contractuelles » nous font malheureusement louper Windmill que j’aurais vraiment aimé voir (désolé Indieboy). J’arrive juste à temps pour trouver une place dans la salle ou Sebastien Schuller s’était réfugié. Set agréable composé essentiellement de titres qui figureront vraisemblablement sur son prochain album.

La soirée au fort de Saint-Père débutait par le trio de Brighton Fujiya & Miyagi et leur tube Ankle Injuries. Set agréable sous le soleil, idéal pour commencer la soirée. Les norvégiens de 120 Days remplaçaient les suédois Peter, Björn and John mais leur concert ne fut pas à la hauteur de leur prometteur premier album. Je ne connaissais pas les Besnard Lakes et je ne connais toujours pas puisque leur set fut le moment choisit pour nous ravitailler en choses solides et liquides.

Aprés cet intermède culinaire, place à la conférence de presse de New Young Pony Club puis à l’évènement qu’attendait la grande majorité des festivaliers présents ce soir là, le retour des Smashing Pumpkins. La citrouille ne s’est pour une fois pas transformée en carosse et hormis 2 ou 3 tubes la copie fut assez pauvre. Tout le contraire de la fin de soirée, sexy et haute en couleurs avec New Young Pony Club et les brésiliennes de CSS, à moins que ce soit notre taux d’alcoolémie avancée qui fausse mon jugement…

Publicité