Ce 21 janvier 2008 était une date particulière pour Chan Marshall (a.k.a Cat Power). En plus d’être la date de sortie officielle de son nouvel album de reprises, « Jukebox », la chanteuse américaine fêtait son anniversaire sur la scène du Bataclan. J’ai découvert Cat Power en 1996 avec le superbe Nude as the News sur un cd sampler des Inrocks. Je n’avais malheureusement jamais assisté à un de ses concerts mais j’en avais eu de nombreux échos, rarement bons. A une timidité maladive à ses débuts, la belle finit par adjoindre de sérieux problêmes de boisson qui transformèrent rapidement ses performances live en pantalonnades.

Débarassée de son amour trop prononcé pour le goulot, c’est une Chan Marshall rayonnante et sautillante qui fait désormais face à l’assistance, distribuant sourires, roses blanches et morceaux de track-list, communiant enfin avec son public. Elle se permet même de réclamer, avec insistance, telle ou telle lumière sur tel ou tel morceau de son répertoire. Méconnaissable. Sur le plan musical, elle est sur cette tournée accompagnée par 4 musiciens et se contente d’assurer les parties de chant. Le répertoire est celui issu de « Jukebox« , soit des reprises de standards pour la plupart américains (Sinatra, Bob Dylan, Janis Joplin…) à la sauce Marshall, c’est à dire teinté de soul & blues, comme elle l’avait déjà fait il y a quelques années sur le dénommé « The Covers Record« . Si l’interprétation s’avère sans failles ou presque, je ne retrouve pas dans ces titres l’émotion qui se dégage de son répertoire « traditionnel » (le seul Where is My Love figurait au programme du Bataclan). Ne croyez pas pour autant qu’elle ne nous ait pas donné Satisfaction (sa version du tube des Rolling Stones) mais il manquait selon moi hier soir le supplément d’âme que j’étais venu chercher et que je pensais trouver chez cette artiste fragile et attachante. Sur ce dernier point on peut dire que rien n’a changé…

Photos issues du trés bon blog Photos & Gigs.