L’une des premières photos que l’on remarque dans l’expo qui lui est consacré jusqu’à la fin du mois à la maison européenne de la photo est un portrait de Jacques Prévert. Qualifié de « photographe du bonheur », Edouard Boubat est au même titre que Doisneau et Ronis un photographe dit « humaniste » pour sa volonté de placer l’homme au centre de son propos. L’exposition met également en lumière sa carrière de photo-reporter qui lui permit de silloner le monde pour le magazine Réalités et lui valut le titre de « correspondant de paix » selon un bon mot de son ami Prévert. Une superbe exposition pour les amateurs de photos n&b…et les autres.

 

« Que dire de plus ? Il n’y a qu’à voir ce que Boubat voit et nous fait voir. Dans les terres les plus lointaines ou les grands déserts de l’ennui, il cherche et trouve des oasis« .

Jacques Prévert, 1971.