Tom : C’est toi qui raccroche…
Meg : Non c’est toi…
Tom : Non toi..
Meg : Hihihi…

Zzzzzzzzzzzzz…..

C’est le 13 mai 2008 que sortira aux States « Narrow Stairs« , le nouvel album de Death Cab For Cutie. Le groupe s’est dit influencé par le heavy-metal et par le groupe Brainiac (synth-punk)…Pas forcément très encourageant tout ça, j’ai jamais été un grand fan de Brainiac. Le mieux est encore d’écouter le premier single extrait de l’album. Il s’intitule « I Will Possess Your Heart« , dure plus de 8 minutes dont une première moitié marquée par une ligne de basse sur fond d’électro. Cette intro ne sera toutefois pas dans la version radio.

[Mp3] DCFCI Will Possess Your Heart

En plus de sortir quasiment un album par an avec DCFC, Ben Gibbard et Chris Walla, pour se changer les idées pendant leurs rares moment de repos…écrivent, produisent, donnent un coup de main à des potes, ici au chant, là à la batterie. Gibbard a développé à ce titre 2 projets parallèles. Le premier est un projet solo qui se nomme ¡All-Time Quarterback!, pour lequel il a sorti 2 EP en 1999 + 1 album regroupant les titres des 2 EP. Pas inoubliable.

Le second projet parallèle développé par le leader de DCFC est lui beaucoup plus intéressant. Intitulé The Postal Service, il s’agit ici d’un duo formé avec Jimmy Tamborello de Dntel. Le nom du groupe vient du mode de fonctionnement adopté par les 2 acolytes : Tamborello écrit et compose les morceaux qu’il envoie par la poste à Gibbard qui y ajoute les voix, guitares, batterie, avant de renvoyer le tout par la poste à Tamborello. Hormis quelques EP, le duo n’a sorti qu’un véritable album, « Give Up » en 2003. Produit par un certain Chris Walla (qui assure également quelques parties de piano et guitare), l’album est un des plus gros succès de Sub Pop, l’emblématique label de Seattle.

[Mp3] The Postal ServiceSuch Great Heights

[Mp3] The Postal ServiceThe District Sleeps Alone Tonight

Dernièrement, Gibbard est venu prêter sa voix à Nada Surf sur le titre See These Bones, issu de leur dernier album « Lucky« . Devinez qui était producteur de l’album ?
Non pas Meg Ryan !!! Chris Walla ! suivez un peu…

[Mp3] Nada Surf See These Bones

The Decemberists, The Thermals, Tegan & Sara, Hot Hot Heat, The Long Winters…autant de groupes qui ont confié la production d’un ou plusieurs de leurs albums à l’homme de l’ombre de DCFC. En 1999, la même année que Gibbard, Walla décide lui aussi de créer un projet solo qu’il prénomme Martin Youth Auxiliary. Les quelques copies émises par le micro-label Elsinor sur K7 n’ont apparemment pas suscité grand enthousiasme.

9 ans plus tard, la chenille Chris Walla se décide enfin à devenir papillon en sortant un nouvel album solo, sous son vrai nom cette fois. C’est le fidèle label Barsuk qui s’y colle, il faut dire que le bonhomme et un habitué de la maison. Homme à tout (bien) faire chez DCFC, Walla prend son projet solo au pied de la lettre puisqu’il ne laisse que quelques miettes (certaines parties de batterie) à des invités. « Field Manual » peut donc être considéré comme le véritable premier album de Chris Walla. Il contient 2 titres qui figuraient au départ dans le « Plans » de DCFC, auquel il fait évidement penser. La principale différence est à chercher du côté de la voix. Relégué aux chœurs au sein du quatuor, Walla a du mal à imposer sa voix sur les pop songs mid-tempo qui garnissent son album. Si le costume d’interprète est un peu trop grand pour lui, celui de songwriter est par contre taillé sur mesure comme le prouve le rafraîchissant Sing Again.

[Mp3] Chris WallaSing Again

[Mp3] Chris WallaGeometry & C

Publicités