juillet 2008


Ce soir, dans le cadre du traditionnel bal de la Bastille placé cette année sous le signe de l’Europe, les danois d’Efterklang ont livré un set d’environ 45 minutes face à la colonne de Juillet. Le public, un peu timide au départ et visiblement intrigué par cette fanfare scandinave, s’est peu à peu pris au jeu des envolées organiques du collectif pour finir dans une belle communion musicale. L’occasion est donc belle de faire partager ici quelques titres de ce mélange d’Arcade Fire et de Sigur Rós dont le dernier album « Parades » est sorti l’an dernier.

EfterklangMirador

EfterklangCaravan

EfterklangSwarming

Efterklang on Myspace.

Site officiel.

« Feed The Animals » ou le retour du sampleur fou. Gregg Gillis, docteur ès Frankenstein du mix, spécialiste du mashup (ou bastard pop), technique consistant à extraire des éléments musicaux de plusieurs morceaux (la basse par ci, la guitare par là…) afin d’en constituer un nouveau, revient avec un quatrième album dans son style désormais célèbre. Ce nouvel opus est toujours distribué par Illegal Art, référence à l’illégalité la plus totale dans laquelle Gillis se vautre impunément en remixant des titres dont il ne possède pas les droits.

Les 14 titres se présentent comme un long mix de 53 minutes qui s’écoute aussi bien d’une traite que séparément. Si à ses débuts Gillis n’utilisait pas plus de 3 ou 4 titres par morceau à la manière des frères Dewaele (2 Many DJ’s), il fait désormais dans la surenchère puisque c’est pas moins de 25 titres qui s’entrechoquent par exemple sur l’introductif Play Your Part (Pt.1). Dit comme ça, on pourrait s’attendre à un mælstrom inaudible et insipide, mais c’est tout le contraire qui se produit. Le DJ de Pittsburgh maîtrise à merveille sa technique et propose un voyage d’un peu moins d’une heure dans l’histoire de la musique contemporaine, du rock à l’électro en passant par le métal et le hip-hop.

Grand amateur de pop culture, Gillis ne manque pas l’occasion de procéder à des collages improbables en mélangeant icônes teenage (Britney Spears, Avril Lavigne), R’n’B (Mary J. Blige, Kelis), métal (Metallica, Megadeth), rap (Kanye West, 50 Cent), pop (Michael Jackson, Ace of Base) et indé (Yo La Tengo, Of Montreal). L’un des exemples les plus marquants combine la pop teenage de Kelly Clarkson et l’indus de Nine Inch Nails (Here’s the Thing) pour une efficacité maximale. On retiendra également la rencontre entre Radiohead et Jay-Z (Set It Off), The Cardigans et Hot Chip (Hands in The Air), Deee-Lite et Nirvana (In Step) et bien d’autres que je vous invite à découvrir sans tarder.

A la manière du « In Rainbows » de Radiohead, vous pouvez vous procurer l’album de Girlk Talk en téléchargement au prix que vous désirez sur le site du label, ou bien patienter jusqu’au 23 septembre pour la sortie sur support CD.

L’album est écoutable dans son intégralité en streaming sur sa page Myspace.
La liste de tous les titres samplés, morceau par morceau, est disponible sur la page Wikipedia de l’album.

Close my eyes
Feel me now
I don’t know how you could not love me now
You will know, with her feet down to the ground
Over there, and I want true love to grow
You can’t hide, oh no, from the way I feel

Turn my head
Into sound
I don’t know when I lay down on the ground
You will find the (way it) hurts to love
Never cared, and the world turned hearts to love
We will see, oh now, in a day or two
You will wait
See me go
I don’t care, where your head turned (I don’t know)
You will wait, when I turn my eyes around
Overhead when I hold you next to me
Overhead, to know the way I see

Close my eyes
Feel me now
I don’t know, maybe you could not hurt me now
Here alone, when I feel down too
Over there, when I await true love for you
You can hide, oh now, the way I do
You can see, oh now, oh the way I do

[Mp3] My Bloody Valentine Sometimes

Deuxième épisode des muxtapes, comme d’habitude cliquez sur la cassette pour écouter les titres. Bonne écoute.

  • Wolf ParadeLanguage City
  • Page France – Chariot
  • Frightened Rabbit – My Backwards Walk
  • Styrofoam – After Sunset
  • Born Ruffians – I Need a Life
  • Jon McKiel – War on You
  • Emily Jane White – The Demon
  • Fleet Foxes – He Doesn’t Know Why
  • Shearwater – Rooks
  • The Accidental – Jaw of a Whale
  • Xiu XIu – F.T.W.
  • The Walkmen – The Rat

Hasard ou coïncidence, le nouvel album de Styrofoam coïncide avec le retour aux affaires des allemands de Notwist et des américains de Death Cab For Cutie. Ces deux groupes ont en effet tissé une solide connexion avec Arne Van Petegem, par l’entremise de Markus Acher (The Notwist) et Ben Gibbard (DCFC), venus donner un coup de main à l’Anversois sur son précédent « Nothing’s Lost« . Styrofoam a également été choisi par DCFC pour assurer ses premières parties lors de la tournée à venir. C’est pourtant du côté de The Postal Service, l’autre groupe de Gibbard, qu’il faut chercher une véritable connexion artistique tant l’électro-pop du flamand se rapproche de l’éphémère side-project de l’américain.

Styrofoam est donc le projet solo du Belge Arne Van Petegem, même si le bonhomme s’est entouré de nombreux invités sur ses deux derniers albums. On y retrouve ici Jim Adkins de Jimmy Eat World (My Next Mistake), Josh Rouse (Lil’ White Boy) ou encore Blake Hazard de The Submarines (Microscope). Loin de jouer les faire-valoir, les invités apportent chacun leur écot vocal dans un style qui leur est propre. Le grand vainqueur de ces contributions est bel et bien Van Petegem qui prouve qu’il possède également de solides talents de chanteur en plus de ceux déjà connus de compositeur. L’électronica un peu timide de ses débuts fait peu à peu place à une électro-pop parfois un peu cheap (les beats aquatiques de No Happy Endings et Other Side of Town) mais le plus souvent d’excellente facture.

Ne soyez pas surpris en tapant Styrofoam dans votre moteur de recherche préféré de tomber sur une société d’isolant thermique, le nom du groupe lui est emprunté, peut être pour sa façon de vous réchauffer en hiver et apporter un peu de fraîcheur en été. En un mot comme en cent, ne passez pas à côté.

Styrofoam on Myspace.

[Mp3] StyrofoamAfter Sunset

[Mp3] StyrofoamMy Next Mistake (with Jim Adkins)

En tournée à partir du 07 juillet à l’Alhambra (Paris) en 1ère partie de Death Cab For Cutie.