Si vous avez déjà effectué un séjour au Canada, vous avez certainement entendu parler de Lacrosse,  l’ancêtre du hockey inventé par les Amérindiens. Quel rapport avec le groupe suédois du même nom me direz-vous ? Aucun, j’aime seulement étaler ma science comme de la confiture. Lacrosse est donc un groupe suédois, composé de 5 garçons et d’une chanteuse. Déjà auteurs d’un album au succès confidentiel en 2007 (« This New Year Will Be For You And Me« ), le groupe effectue son retour avec « Bandages For The Heart« .

Si leur premier album contenait quelques titres raffraîchissants, il se situait clairement loin derrière la concurrence dans le créneau « pop festive » qui est le leur. Avec ce nouvel opus, je serais beaucoup moins catégorique tant les suédois n’ont plus grand chose à envier aux Spinto Band et autres Los Campesinos, voire à leurs compatriotes de I’m From Barcelona. Il suffit d’une écoute du single We are Kids pour être contaminé et avoir envie de sauter partout dans un trip régressif en chantant « We are kids and we can’t decide. No, no, no ».

Entre disco, twee pop, krautrock et flamenco (?!), les chansons de Lacrosse n’ont qu’un but, vous faire oublier les tracas du quotidien, dans une veine proche des allumés néo-zélandais d’Architecture in Helsinki. L’album regorge de friandises, de l’acidulé qui pique avec You Are Blind ; I See A Brightness ou It’s Always Sunday Around Here et du qui colle aux dents avec les ballades Bandages For the Heart et Song In the Morning. Délicieusement addictif.

Site officiel.

Lacrosse on Myspace.

LacrosseI See A Brightness [mp3]

Publicités