Dans notre frénésie de classements en tous genres à chaque fin d’année, on en oublie de s’intéresser aux sorties tardives, surtout lorsqu’elles sont aussi confidentielles que le « Spirit Guides » de Evening Hymns. Derrière ce pseudo, se cache Jonas Bonnetta, un Canadien de 28 ans qui, l’air de rien, a réalisé l’un des meilleurs albums de folk mélancolique depuis le « For Emma Forever Ago » de Bon Iver.

La comparaison avec Bon Iver est certainement flatteuse pour Bonnetta, son « Spirit Guides » n’atteignant pas les sommets d’émotion du bijou de Justin Vernon, mais on n’avait peut être pas entendu folk-songs aussi poignantes que Dead Deer, History Books ou Cedars (en hommage à son père décédé) depuis les déchirants cris du coeur de son homologue américain dans les bois du Wisconsin. Là où le folk mélancolique de Vernon se voulait essentiellement boisé, celui de Bonetta se veut plus orchestré avec notamment des cuivres qui font plus que de la figuration sur Lanterns ou Tumultuous Sea, accordéon et cordes sensibles sur Dead Deer ou encore synthé sur Broken Rifle. Il faut dire que pas moins de 17 de ses amis ont participé à l’enregistrement de cet album dont le batteur d’Ohbijou. A noter, pour finir, le surprenant November 1st 2008, Lakefield, Ontario sur lequel on n’entend pas de musique à proprement parler ou plutôt celle faite par un orage, avec le bruit de la pluie qui tombe pendant plus de 5 minutes. Calme et apaisant.

Site Officiel.

Evening Hymns on Myspace.

3 titres en écoute sur le site Out of This Spark.

Publicités