La première fois que j’ai entendu Albatross, c’était en 2009 (so far). Annonciateur du second album à venir des Besnard Lakes, il m’avait tout de suite séduit avec ce mélange de shoegaze à la My Bloody Valentine et de rock aérien 70’s, la marque de fabrique des Canadiens que l’on avait déjà pu apprécier sur leur premier opus « Are the Dark Horse« . L’album en a semble t’il déçu quelques uns, ce qui n’est pas mon cas. Aussi bon voire même meilleur que son prédécesseur, « Are The Roaring Night » est un album qui prend toute sa valeur au fur et à mesure des écoutes, à l’image des superbes diptyques Like the ocean, like the innocent et Land of living skies. Leur superbe concert au Bus Palladium n’a fait que confirmer cette impression. La vidéo d’Albatross s’est faite attendre mais le jeu en valait la chandelle car elle est à la hauteur du morceau qu’elle accompagne : belle et mystérieuse.

Publicités