Villagers Ship of Promises : Découvert en 1ère partie de Scout Niblett, le projet solo de l’Irlandais Conor O’Brien m’a complètement envoûté sur scène, dans une configuration pourtant ultra-minimaliste (une guitare, une voix). Si l’on ne retrouve pas tout à fait la même intensité sur les titres de son premier album( « Becoming a Jackal« ), il n’en reste pas moins l’une des très belles surprises du premier semestre grâce à des titres tel que ce Ship of Promises.

Baden BadenThe Book : Seconde vidéo pour les Parisiens après l’excellente Anyone. Un titre plus classique par la grâce duquel j’avais découvert le groupe il y à plus d’un an de celà. On attend avec impatience leur premier album.

Damien JuradoArkansas : L’un des songwriters folk les plus anciens en activité après les monstres sacrés du genre et c’est bien là le problême. Malgré une presse presque toujours élogieuse à son égard depuis ses débuts au milieu des 90’s, Damien Jurado peine à séduire au-delà de son cercle d’initiés. Il n’est pas trop tard pour le découvrir avec son dernier né intitulé « Saint Bartlett« , sur lequel on retrouve notamment Arkansas.

The Pains of Being Pure at HeartSay No To Love : L’une des plus belles surprises de 2009 est de retour avec un inédit dans l’esprit de leur premier album, à savoir (attention langage barbare) une noisy-pop tendance twee bien dans le style du mythique et regretté label Sarah records. Le mieux c’est encore d’écouter  Say No to Love.

The DrumsForever and Ever Amen : Il ne fait aucun doute que The Drums seront les têtes à claques de l’année sur lesquels vont s’acharner tout les soi-disant garants du bon goût. Que ça ne vous empêche pas de jeter une oreille à leur premier album ou à leur EP « Summertime » qui les avait propulsé au rang de next-big-thing. S’il n’y a pas de quoi crier au génie, il y a suffisamment de tubes sur ces deux albums pour faire de The Drums et de leur Forever and Ever Amen autre chose qu’une simple amourette de vacances.

Publicités