Dans quelques jours, je m’envolerais pour Reykjavik, la capitale islandaise. Pas la saison idéale pour visiter ce pays au climat ingrat me direz-vous. Vous avez raison vous rétorquerais-je mais j’y vais avant tout pour participer au Iceland Airwaves Festival, un festival de musique qui se tient depuis 11 ans à Reykjavik et réunit des centaines de groupes locaux et internationaux. Petit pays par la taille (103 000 km² avec un population d’un peu plus de 300 000 hab dont les 2/3 à Reykjavik), l’Islande n’en est pas moins un fabuleux réservoir de groupes en tous genres. Pour ne citer que les plus connus : Björk, Sigur Rós, Gus Gus, Múm…ça fait rêver venant d’un si petit pays.

Je compte bien faire de jolies découvertes parmi les 300 et quelques groupes au programme des 5 jours du festival officiel et je ne compte pas ceux du festival off qui a lieu en journée dans les rues de Reykjavik. Pas de Sigur Rós malheureusement au programme, Jonsi étant actuellement en tournée pour la promotion de son album solo, mais déjà une belle liste de groupes locaux à ne pas manquer. Je vais essayer de vous en présenter un ou deux par jour jusqu’à mon départ.

On commence, galanterie oblige, par les demoiselles d’Amiina que l’on a pris l’habitude de voir en backing-band de Sigur Rós depuis plusieurs années. Elles assuraient les premières parties avant de composer le quatuor à cordes de la bande à Jonsi. Le groupe s’est depuis élargi puisque deux hommes sont venus grossir les rangs. La musique d’Amiina est assez difficile à décrire, je dirais qu’elle est profondément islandaise dans l’âme, à savoir un mélange de musique classique, de rock progressif, d’ambient, la plupart du temps instrumentale. Un mélange que l’on retrouve souvent chez les natifs de l’ïle volcanique sans que j’ai la moindre explication à cela. Scie musicale, cordes et tout un tas de petites percussions bizarroïdes sont leur marque de fabrique. De la « jolie musique » comme on dit. Leur premier album, « Kurr« , est paru en 2007 et son successeur, « Puzzle« , vient de voir le jour.

Plusieurs morceaux sont en écoute sur leur page Myspace et je vous propose également In The Sun [mp3 ]un morceau issu de leur nouvel album (via The Reykjavik Grapevine). Pour finir une vidéo issue du magnifique documentaire Heima, qui suit les traces de Sigur Rós en Islande. On y voit ici les filles d’Amiina et surtout de magnifiques images de paysages islandais. Can’t wait.

Publicités