Dimanche, on part en bateau pour 4h de snorkelling dans des îlots proches de notre plage (Kampong Salang). Il fait un temps magnifique la mer est bleue turquoise, les poissons perroquets multicolores mangent le corail à 50cm de nous…On voit 2 énormes poissons bleus avec une bosse sur la tête en train de « brouter » un peu plus bas et j’ai la chance de voir une raie (le poisson, bande de pervers)…Le seul problême du snorkelling finalement c’est qu’on aime tellement ça que l’on reste looooooongtemps dans l’eau et que l’on oublie de se mettre de la crème solaire sur les parties exposées au soleil (dos, épaules, mollets).  On passe l’après-midi à lézarder sur la plage et à discuter avec Lucie et Stéphane, un couple de Bordelais très sympas qui a entrepris un tour du monde depuis 9 mois (ils tiennent un blog consultable ici). On se raconte bien entendu des histoires de routards, des anecdotes de voyage, on parle un peu de la France (ils nous apprennent l’affaire DSK) et des énormes varans que l’on peut voir dans le petit chenal au-dessus duquel on passe pour rejoindre notre bungalow. Couché sale bête !

Lundi, on avait prévu de faire une rando dans l’île avec  Seb mais l’appel de la couette puis de la plage est trop fort et on décide finalement de rester à faire du snorkelling avec Lucie et Stéphane. Il n’y a pas forcément besoin de prendre un bateau pour voir des poissons ici, on part avec masque et tuba depuis la plage et on aperçoit plein de poissons dans les récifs et dans la barrière de corail, malheureusement bien mal en point à certains endroits du fait de la pollution des bateaux. J’en profite aussi pour accomplir la « mission coquillages » qui m’a été allouée…

Mardi, comme le jour de notre arrivée, il pleut pour notre départ de l’île. Le bateau-navette a du retard mais on parvient à monter dedans malgré le surbooking pratiqué par les compagnies. On fait le tour des plages mais très vite il n’y a plus de places. Dommage pour ceux qui se trouvaient sur la dernière plage, ils vont devoir attendre peut être longtemps un autre bateau et espérer qu’il ne sera pas complet lui aussi. Arrivés à Mersing, on a juste le temps d’avaler vite fait un plat dans une gargotte avant de monter dans le bus pour Mallaca.

Mercredi, visite de la ville le matin. Impression bizarre de voir une ville qui vit au ralenti, confirmée par une gentille dame qui nous explique que la semaine beaucoup de magasins, commerces, sont fermés et n’ouvrent qu’à partir du vendredi, pour 3 jours. L’hôtel ne voulant pas nous garder les bagages pour la journée, on reste moins longtemps que prévu et on part vers 15h pour Kuala Lumpur en bus. On arrive 2h plus tard et on a juste le temps d’arriver à l’hôtel qu’une grosse averse tropicale éclate et inondent les routes en quelques secondes.

Jeudi, visite des Batu Caves dans la matinée , à 15km au nord de KL. On s’est habitués à la chaleur étouffante et à l’humidité constante, même si on transpire rien que de respirer. L’après-midi visite du centre-ville et petit tour par le Central Market pour essayer de ramener des souvenirs mais tout est tellement kitsch. On fait également un détour par un des grands malls « à la Singapourienne » sans plus de succès. En sortant il pleut des cordes et on a oublié nos ponchos à l’hôtel…Le retour sous la pluie en tongs, sous une pluie diluvienne, est folklo. Mon sac a pris l’eau mais l’essentiel (appareil photo, passeport) est à peu près sec. Ce n’est plus une averse mais un gros orage de 5h auquel on a droit. On décide malgré tout de s’équiper et de sortir manger au Food Court du Central Market.

Vendredi,  on traîne un peu aujourd’hui et on décolle relativement tard de l’hôtel. On se perd un peu dans les rues de KL qui se ressemblent toutes pour finalement changer nos plans vu l’horaire déjà tardif. On n’ira pas voir la nouvelle capitale administrative (Putrajaya) à 25km de KL mais on va plutôt continuer à arpenter la ville et notamment le quartier de Little India. Retour au Food Court du Central Market pour manger (pas cher) puis visite rapide car l’orage monte. Pluie diluvienne de nouveau et retour à l’hôtel le temps que ça se calme. Demain, l’heure est venue de quitter la Malaisie en fin de journée. On aura malgré tout le temps de visiter le quartier de Lake Gardens avec ses différents parcs.

Publicités