#30

Spoon – Transference


L’album en écoute sur Spotify.

#29

Efterklang – Magic Chairs


L’album en écoute sur Spotify.

#28

Crocodiles – Sleep Forever


L’album en écoute sur Spotify.

#27

Active Child – Curtis Lane EP


L’album en écoute sur Spotify.

#26

Deerhunter – Halcyon Digest


L’album en écoute sur Spotify.

#25

Ariel Pink’s Haunted Graffiti – Before Today


L’album en écoute sur Spotify.

#24

Florent Marchet – Courchevel


L’album en écoute sur Spotify.

#23

Mumford and Sons – Sigh No More


L’album en écoute sur Spotify.

#22

Dark Dark Dark – Wild Go


L’album en écoute sur Spotify.

#21

Evening Hymns – Spirit Guides


L’album en écoute sur Spotify.

Long time no see…Un peu de mal à revenir sur le plancher des vaches, comme d’habitude après des vacances à l’étranger. Beaucoup de choses à écrire, à poster pourtant, à commencer par un compte-rendu du Iceland Airwaves avec lequel je vous ai saoulé avant de partir. Ca arrive, mais avant un peu de lumière sur quelques groupes qui tournent en boucle sur ma platine en ce moment. Séquence nostalgie.

Tamaryn : Trio originaire de San Francisco qui sonne comme la crème dreampop/shoegaze des 90’s (Cocteau Twins, Ride, Lush), Tamaryn reprend à son compte l’adage « c’est dans les pots qu’on fait les meilleures soupes » sauf que « The Waves » s’avère être une soupe particulièrement savoureuse pour les nostalgiques de 4AD époque Heavenly voices.

Twin Shadow : Georges Lewis Jr a grandi en Floride, vit à New-York et est originaire de République Dominicaine. Ce savoureux mélange a donné Twin Shadow et un premier album intitulé « Forget » dont la production a été confiée à Chris Taylor de Grizzly Bear. Tantôt crooner à la Morrissey (voir morceau ci-dessous), tantôt plus groovy, ses morceaux baignent dans une douce saveur ouatée, cotonneuse, qui fleure bon les 80’s.

Crystal Castles : En plus d’avoir signé l’un des tout meilleurs albums électro de l’année (j’en parle ici), le duo canadien vient de s’acoquiner avec Robert Smith pour un titre qui prouve après l’association avec 65daysofstatic que le leader de Cure a toujours la côte auprès de la jeune génération.

Crocodiles : Je vous en ai déjà parlé il y a peu dans la même rubrique donc je ne vais pas trop m’attarder sur le sujet Crocodiles, d’autant que c’est ENCORE un groupe qui revisite les années 80/90 et que vous devez commencer à en avoir un peu marre. Dommage car son album est vraiment très bon et pour l’avoir vu en live au Iceland airwaves ça vaut également le détour si l’on est fans de Jesus & Mary Chain et autres Black Rebel Motorcycle Club.

Still Corners : Encore un groupe pour nostalgiques, cette fois-ci c’est la pop vaporeuse de Mazzy Star et la sublime voix de Hope Sandoval qui s’invitent au bal du revival. On pense également à Julee Cruise et à la BO de Twin Peaks signée Angelo Badalementi. Ensorcelantes et rêveuses, les quelques pistes que l’on a pu écouter du projet Still Corners laissent augurer de très belles choses pour l’avenir de ces Londoniens. A noter la très jolie pochette de leur dernier EP qui illustre ce post.

Cliquez sur les images pour écouter les titres associés.

1) The Tallest Man on Earth aka Kristian Matsson revient avec un EP qui tente de casser un peu son image de Bob Dylan du pauvre. La preuve avec le titre The Dreamer interprété une fois n’est pas coutume à la guitare électrique

2) Owen Pallett y va aussi de son EP post-album, apparemment c’est de saison et on ne va pas s’en plaindre. En écoute le titre A Man With no Ankles, dans la lignée de ce que nous propose le Canadien depuis ses débuts sous le nom de Final Fantasy

3) Le duo canadien Japandroïds n’en finit plus de cracher son venin garage. Après la compile « No Singles » regroupant les premiers EP du groupe, le duo a entrepris de sortir 5 singles en édition limitée. Faisant suite aux excellents Art Czars et Younger Us, voici en écoute Heavenward Grand Prix

4) On continue dans les duos avec les Californiens de Crocodiles, aussi connus pour avoir été le premier backing band des Dum Dum Girls. Brandon Welchez est en effet le mari de Dee Dee, la chanteuse des DDG. Leur musique doit à peu près tout à Jesus & Mary Chain (pour l’originalité on repassera) mais tout comme les Black Rebel Motorcycle Club ils perpétuent l’esprit avec talent. En écoute le titre Sleep Forever

5) Gold Panda n’aura certainement pas la palme d’or du pseudo le plus élégant mais l’électro foutraque de ce jeune anglais pourrait bien décrocher la timbale si l’on en juge par la qualité de You, son tube électrorientisant

6) Un peu de folk pour finir en douceur avec Leif Vollebekk, songwriter québecois dont l’univers évoque à la fois Nick Drake,  Jeff Buckley ou Patrick watson. On a connu comparaisons moins flatteuse. En écoute le superbe In the Morning.