Un nouvel album de Shearwater est toujours un évènement que je guette fiévreusement. Enfin toujours est un bien grand mot, je devrais plutôt dire depuis que j’ai découvert le groupe de Jonathan Meiburg sur « Palo Santo« , leur 4ème album. Véritable coup de foudre musical, j’ai comme souvent dans ces cas là voulu dévorer au plus vite toute la discographie des Texans. C’est là que j’ai découvert que Shearwater et Okkervil River, un groupe que j’aimais et aime encore beaucoup, ne faisaient qu’un ou presque. Will Sheff et Jonathan Meiburg se partageaient le gâteau de façon à peu près équitable jusqu’à « Palo Santo« , le moment où ces 2 coqs se sont trouvés un peu à l’étroit dans leur propre basse-cour et ont décidé de voler de leurs propres ailes. Will Sheff et Okkervil River d’un côté, Jonathan Meiburg et Shearwater de l’autre.

Lien de cause à effet ? En tout cas c’est avec « Rook » que le succès critique a vraiment commencé pour le groupe de Meiburg. Encensé par la presse musicale et la websphère, il reste pourtant pour moi en deçà d’un « Palo Santo »  et à un degré moindre de « Winged Life« . Au moment où j’écris ces lignes, le dernier rejeton du groupe d’Austin vient d’arriver dans les bacs. Prénommé « The Golden Archipelago« , il semble avoir autant de fans que de détracteurs chez les aficionados de la bande à Meiburg. Je me garderais de tout avis tranché, n’ayant pas pu suffisamment l’écouter, mais je sais déjà que Hidden Lakes et sa magnifique vidéo marqueront de leur empreinte cette année 2010.

Site Officiel avec 2 titres en écoute (Black Eyes et Castaways)

Shearwater on Myspace.