Presque 10 jours sans aucun post, ya du laisser-aller. Je suis plus souvent dehors que devant mon ordi, que voulez vous. L’album qui m’accompagne actuellement dans mes trajets en métro n’est pas une sortie très récente puisqu’il date du début de l’année. Il est l’oeuvre de School of Seven Bells, le groupe des soeurs Deheza (Alley et Claudia), aussi plaisantes pour les yeux que pour les oreilles. A l’écoute de « Alpinisms« , on a l’impression que le temps s’est arrêté au début des 90’s, que My Bloody Valentine et les Cocteau Twins sont encore les groupes majeurs du moment et non de vieilles gloires de la mythologie indie tentant un retour aussi improbable que raté (Kevin Shields si tu m’entends). Mélange de shoegaze, de pop vaporeuse et fantomatique (esprit de Bat For Lashes, es-tu-là ?), « Alpinisms » contient quelques titres qui se détachent du lot tel White Elephant Coat, Face to Face on High Places ou Half Asleep, ma préférée.