Dimanche,  journée de transfert en bus vers Tanah Rata dans les Cameron Highlands. On quitte les 35°C et 90% d’humidité de la jungle pour la fraîcheur des montagnes, les plantations de thé, les pins et les araucarias…Le contraste est saisissant quand on arrive, un peu la même impression que lorsque on était arrivés à Bariloche (au nord de la Patagonie) en provenance de la désertique Vallée de la Lune.

Lundi, journée rando dans la jungle car oui il y aussi de la jungle ici. Il y a un tout un tas de circuits de randos autour de la ville, assez difficiles selon les guides. La majorité des touristes ne s’y risquent pas et optent pour des tours organisés dans les plantations de thés alentours. On se garde ça sous le coude pour le lendemain. Plutôt que de rando, il faut effectivement parler de « jungle trail ». On grimpe dans la forêt, on escalade des marches naturelles de racines, certaines très hautes, il faut s’aider des mains, c’est beaucoup plus fatiguant qu’une rando classique. Heureusement ici il fait bon (25°C) et il n’y pas de sangsues qui essaient de voyager gratis. On suit plusieurs sentiers (le 9 jusqu’aux Robinson Falls puis le 8 jusqu’au sommet à 1800m puis on descend par le 3 et enfin le 4). On croise 4 personnes en tout dans la journée dont un couple de français qui suit le meme itinéraire que nous depuis quelques jours et avec qui on a sympathisé. En descendant on a la chance de tomber sur des Nepenthes en levant la tête vers la cime des arbres pour apercevoir des oiseaux. Le soir on se régale dans un restau indien avec un menu typique servi sur une feuille de bananes, une explosion de saveurs.

Mardi, la matinée est consacrée à un tour organisé pour voir les fameuses plantations de thé, grimper au sommet du Gunung Batu Brinchang, le plus haut sommet des Cameron Highlands (2031m), visiter une ferme aux papillons et insectes et faire un petit tour dans la Mossy Forest, que les guides comparent à la forêt d’Avatar, les bonhommes bleus en moins (hahaha). La visite de la ferme aux papillons s’avèrent beaucoup plus intéressantes que prévue, on en prend plein les mirettes et on mitraille à tout va. Savoir que l’on peut croiser les insectes géants que l’on voit ensuite dans le parc de Taman Negara d’où l’on vient fait un peu froid dans le dos, je suis définitivement pas branché insectes !

La ballade dans la Mossy Forest est sympa, sans plus, si ce n’est que l’on tombe sur tout un tas de Nepenthes (les plantes carnivores de la veille), qui pullulent ici. C’est pas tous les jours que l’on peut voir ça donc de nouveau séquence mitraillage.

Enfin, clou du spectacle, la visite d’une plantation de thé (BOH tea) est également un très bon moment. Les paysages sont superbes, vallonés avec ces champs de thé à perte de vue. On demande au guide (très sympa) de nous laisser nous ballader dans les champs afin de prendre des photos. Il nous emmène ensuite à l’usine de conditionnement du thé où l’on a droit à une rapide présentation des différentes étapes de la « fabrication » du thé. Passage obligé par la case merchandising pour ramener quelques souvenirs à déguster…

Retour à Tanah Rata pour prendre le bus en début d’après-midi pour Georgetown sur l’île de Penang où nous sommes arrivés en début de soirée et où la chaleur est de nouveau suffocante…

Publicités