David Vincent avait raison, il faut se faire une raison, Fredric Brown était un visionnaire, ils sont là, ils ont débarqué hier.

Comment ça qui ? Les ptits hommes verts !!! Je sais pas si c'est la pluie d'hier qui les a attirés mais yen avait partout. Déjà dans l'aprés-midi, ils ont commencé à pointer le bout de leur nez mais le soir venu ce fut l'invasion, les chefs en tête, aisément reconnaissable avec leurs chapeaux haut de forme.

Bizarrement ils avaient choisi le Stade de France comme point d'atterrissage, bon ok il a la forme d'une soucoupe mais enfin je trouve ça moyen de leur part, enfin passons. 1ère déception.
Au gré de la soirée avec Fred et une partie de sa bande, on a eu le loisir de les observer et force est de constater que les ptits hommes verts avaient choisi comme stratégie d'attaque pour conquérir la planète de commencer par les "pubs", de préférence irlandais mais ils faisaient pas les difficiles visiblement. 2ème déception.
Dans ces mêmes pubs, plutôt que de réduire la population festive à l'état de cendres avec leur pistolet laser, ils préféraient asséner des "apintofguiness" à tout bout de champ. Dieu seul sait ce que ça peut bien vouloir dire. 3ème déception.

Finalement en fin de soirée, les ptits hommes verts sont repartis….en taxis !!!! et les soucoupes volantes bordel, elles sont au contrôle technique ou quoi !!!!!!!!
Ultime déception.

Dans le "Martiens, Go home" de Fredric Brown, les petits hommes verts appellaient tous les hommes Toto, mais parmi tous ceux que j'ai croisé hier, pas un seul ne m'a appellé Toto, faut il s'en réjouir ?

Publicités