La première édition des soirées Mignon avait pour cadre le Café de la Danse et pour invités le Lyonnais François Virot et British Sea Power. Un peu intimidé, le gone prend place sur la scène avec sa guitare. Assise par terre en face de lui, une amie se charge des percussions en tapant ou gratouillant sur une guitare sèche. Le batteur de Clara Clara interprète ici ses compositions d’obédience folk/country, agrémentée de quelques reprises dont une du rappeur Jay Z. Une agréable mise en bouche.

Changement radical de registre avec la tête d’affiche de la soirée, les Anglais de British Sea Power (BSP). Le quatuor de Brighton est pour l’occasion accompagné par une violoniste New-Age (Abi Fry du groupe Bat For Lashes) et par un sixième membre qui alterne entre claviers et cuivre (cornet). Forts d’une flatteuse réputation scénique et d’un nouvel album salué par la critique, les Anglais entrent en scène au son de All In It, le titre d’ouverture de leur dernier opus. Le set démarre pied au plancher avec Lights Out For Darker Skies, toujours issu de leur dernière production, qui confirme le retour des Anglais à un rock plus brut après un virage pop sur le second album.

Le groupe ne s’y trompe pas et la majeure partie des titres joués ce soir là provient de leurs albums les plus rock. De leurs débuts fracassants avec « The Decline of British Sea Power », les Anglais ont conservé ce savant mélange entre la force brute des Pixies et la délicatesse de David Bowie (Fear of Drowning, Remember Me, Favours in The Beetroot Fields). Les titres de « Do You Like Rock Music ? » représentent, sans surprise, la majorité de la set-list. Si certains expriment sur scène tout leur potentiel (le superbe No Lucifer, l’instrumental The Great Skua ou le bombardement d’Atom), d’autres ont bien du mal à confirmer leurs bonnes dispositions aperçues sur l’album et à éveiller un public léthargique (Waving Flags, Canvey Island).

Le collectif multiplie les artifices : accoutrements excentriques, drapeaux ornant les amplis, samples de bruits divers et variés (corbeaux, vagues…) en introduction de leurs morceaux, mais la lumière a du mal à s’allumer dans les yeux du public du Café de la Danse. Hamilton et Yan, les 2 frères Wilkinson, échangent guitare et basse en plus du chant. Abi Fry tente d’apporter un peu de douceur avec son violon mais il est trop souvent noyé derrière les guitares. Un Spirit of St Louis dantesque laissera tout de même un sillon indélébile dans les oreilles de tout amateur de rock saturé avant que le soufflet retombe peu à peu. Le groupe quitte la scène et ne revient même pas interpréter le rappel initialement prévu. Une petite forme qui ne remet pas en cause le talent et la qualité de BSP et notamment de leur nouvel album « Do You Like Rock Music ? ».

British Sea Power on Myspace.

British Sea PowerNo Lucifer (Live @ Jools Holland)

Publicités