C’est maintenant devenue une (bonne) habitude chez certains réalisateurs dit « indépendants » de proposer une bande originale de qualité réunissant plusieurs groupes dit « indépendants ». Le sujet du film doit bien évidemment s’y prêter, difficile de coller ça sur un peplum ou un western. Le film « générationnel » est celui qui récolte le plus de suffrages et notamment les films d’ados et de trentenaires.  Quelques réalisateurs sont passés maîtres dans l’art d’associer une BO digne de ce nom à leur pellicule. Je pense notamment à GREGG ARAKI (Doom Generation, Nowhere, Mysterious Skin) dont les BO sont grassement garnies de vieilles gloires indés des 80’s : Slowdive, Cocteau twins, Nine Inch Nails, Curve, Ride, Jesus and Mary Chain…Dans un passé plus récent on a également pu apprécier le bon goût de ZACH BRAFF en matière de musique sur la BO de son 1er film Garden State. Pour illustrer la crise de la trentaine de son personnage, rien de mieux que quelques groupes indés du moment et notamment The Shins qui ont droit à plusieurs titres et même un peu plus. Une des meilleures scènes du film se passe en effet dans une salle d’attente chez un médecin et Nathalie Portman, casque sur les oreilles, écoute un titre de The Shins et le fait écouter à Zach Braff en lui citant le nom du groupe. Peut-on rêver meilleure pub  ?

On se souvient également des excellentes BO d’Eternal Sunshine of The Spotless Mind, La Vie Aquatique ou Moi, Toi et Tous les Autres mais celle qui m’amène aujourd’hui à écrire ce post a pour nom Shortbus. J’ai déjà parlé dans le post précédent du film mais je ne m’étais pas attardé sur la BO. John Cameron Mitchell n’en est pas à son coup d’essai puisque son 1er film, Hedwig and the Angry Inch, était adapté de la comédie musicale qu’il avait lui même écrit. La BO n’était pas composé par des groupes indés mais était trés agréable à l’écoute même sans avoir vu le film. Pour illustrer les états d’âmes post 11 septembre des New-Yorkais et notamment ceux liés à leur sexuakité, Mitchell a cettes fois-ci invité quelques groupes qu’il aimait depuis longtemps (Yo La Tengo, Animal Collective, The Hidden Cameras) et quelques inconnus comme Scott Matthew (page Myspace) que l’on voit interprété quelques titres dans le film. En cadeau mes 2 titres préférés de la BO, Winter’s song (c’est de rigueur hivernale) d’Animal Collective et If You Fall d’Azure Ray.

[Mp3] ANIMAL COLLECTIVE – Winter’s song

[Mp3] AZURE RAY – If You Fall