C’est ce que l’on appelle une traversée du désert artistique. 9 années séparent « Stooping to Fit« , le second album des regrettés Catchers, de « You and me against the world« , le 1er EP de The Sleeping Years, le nouveau projet de Dale Grundle. 9 années de silence, de sommeil créatif, la faute à pas de chance ? Oui mais pas seulement. La faute à des maisons de disques frileuses qui ne croyaient pas possible un retour au 1er plan de celui qui nous avait « mis à genoux », Bernard Lenoir y compris, avec son groupe à peine sorti de l’adolescence. On regrettera qu’Alice Lemon ne soit plus là pour amener son zeste de féminité sur les mélodies composées par Dale ou pour enchevêtrer sa voix avec celle de ce dernier.

L’irlandais est plutôt du genre têtu, tenace. Il décide de produire lui même 3 mini-albums qu’il distribuera par correspondance essentiellement, en nombre limité, sous un packaging original (signé Pika Pika) et dédicacé. Le 3ème et dernier EP vient de sortir, il se nomme « Clocks and Clones« . Les deux premiers ont été un succès, le premier d’entre eux est même épuisé. La France semble ne pas avoir oublié le bonhomme qui jouit encore d’une belle popularité auprés des fans indie-pop. L’excellent label bordelais Talitres ne s’y est pas trompé puisqu’il a proposé ses services à Dale pour l’enregistrement d’un premier album en début d’année prochaine.

En attendant, The Sleeping Years sera en concert pour quelques dates en France, demain soir à Toulouse par exemple. En ce qui me concerne et après l’avoir vu en début d’année au Divan du Monde, je serais samedi au 1 Bis à Ivry pour un concert gratuit de The Sleeping Years en compagnie de Kwoon, les « Sigur Rós » français comme une partie de la presse les a surnommé suite à leur trés bon premier album « Tales & Dreams« , autoproduit lui aussi.

[Mp3] The Sleeping Years – Dressed For Rain

[Mp3] The Sleeping Years – You and me against the world

[Vidéo] The Sleeping Years – Macosquin, Coleraine

[Vidéo] Kwoon – I lived on the moon

Publicité