Le fait que des artistes et albums puissent encore passer entre les mailles de la toile a quelque chose de rassurant et de surprenant. Rassurant parce que l’on a parfois l’impression de tous écouter les même artistes, de tous fréquenter les mêmes sites. Surprenant parce qu’avec toutes les oreilles qui trainent sur la toile, il faut soit un réel manque de talent (et encore les contre-exemples sont nombreux), soit habiter sur l’île de Lost pour échapper à un mélomane assoiffé de sons.

Wing & Tusk ne font clairement pas partie de la première catégorie (ni de la deuxième d’ailleurs) et pourtant j’ai un mal fou à trouver quoi que ce soit les concernant. Quasi aucun blog US, encore moins français, n’a parlé d’eux (l’album est sorti en août), ça a limite quelque chose de flippant de se dire qu’on est le seul à vouloir le faire. On écoute, réécoute l’album et le constat est à chaque fois le même : du bel ouvrage. Pas le genre qui va révolutionner l’histoire de la musique (en même temps qui peut y prétendre ?) mais un bel album de folk mélancolique naviguant dans des eaux fréquentées notamment par les Great Lake Swimmers. Superbement produit avec un beau travail sur les voix, la présence de cordes et de cuivres, un banjo, un mélange guitare/synthé, un chant qui vous prend aux tripes…Franchement je ne vois rien à jeter et mon incompréhension quand à leur anonymat est d’autant plus grande. Je vous laisse vous faire votre propre opinion à l’écoute des St. James, Home Sick HomeShoveleraser ou ma préférée Me vs World. L’album est disponible à l’achat sur leur site au prix de 10$ (+3$ de frais de port).

Site Officiel.

Wing & Tusk on Myspace.

5 titres en écoute chez Thesixtyone.

Publicités